Architecture, Equipement public, Structures

Musee du Design de Holon

3 Comments 04 mars 2010

Il y a parfois de « vieilles » expériences de maquette à l’école d’architecture qui vous remontent à la surface lorsqu’une architecture qui semble transposer directement des techniques plastiques de confection de maquettes schématiques apparaît à vos yeux. C’était déjà le cas avec Steven Hall et son Simmons Hall qui nous rappelait les maquettes urbaines en coupes stœchiométriques.

C’est aujourd’hui le cas avec le très beau (bah oui, très beau) Musée du Design de Holon (banlieue sud de Tel-Aviv, Israël ) qui fait montre d’une sublime enveloppe en rubans d’acier COR-TEN qui se plient à la manière des maquettes en bandelettes de papier que nous avions réalisées jadis.

Il arrive souvent qu’on retrouve dans le travail d’un architecte des portions plastiques que l’on a soi-même tâtonnées. Généralement, la frustration est grande: « moi aussi j’y avais pensé« . Sauf, qu’il en suffit pas d’y penser. Faut réussir à le construire. C’est comme le cube en verre. Tout le monde en a l’idée. Et peu d’élus fidèles sur la ligne d’arrivée.

Le corten est (merci Wikipedia ) « un acier  auto-patiné à corrosion superficielle forcée, utilisé pour son aspect et sa résistance aux  conditions atmosphériques, dans l’architecture, la construction et l’art principalement en  sculpture d’extérieur ». Par exemple, Gigon et Guyer ont livré un très beau musée à Osnabrück  en Allemagne en cor-ten ou la célèbre T-house de Simon Ungers (avec Tom Kinslow)

Dans ce musée à Holon, l’exploit esthétique consiste en la palette de couleurs obtenue avec le Cor-Ten. Alors que les deux projets susmentionnés ne comprenaient pas de jeu  intentionnels sur les niveaux de patine, le projet de Ron Arad, fait la part belle à un dégradé d’oranges, ocres, bruns, rouges. Il y a sûrement tout un tas de noms pour ces  nuances de patine. Mais en tous cas, c’est très réussi.

Le principe du bâtiment, c’est que les rubans sinueux d’acier encerclent des espaces de galerie, offrant pléthore d’effets optiques (dégradés de couleurs, jeux d’ombres, etc.) Le bâtiment brouille les cartes entre architecture et sculpture. L’ouverture du bâtiment sur le ciel et la négociation des échappées visuelles vers l’extérieur enrichit fabuleusement l’expérience du visiteur.

Le projet a mis 4 ans être construit, pour une surface muséale de 3700 m², etc. etc. C’est la première œuvre architecturale construite par Ron Arad. Vous connaissez sûrement l’une de ses œuvres, même si le nom en vous dit rien à première vue.

Ron Arad est un designer israélien (Tel Aviv, 1951) qui a étudié à l’AA de Londres sous l’enseignement de Tschumi. Malgré (ou grâce à?) ses études d’architecture, Il se lance dans le design et nous avons tous déjà vu sa célèbre étagère à livres: Bookworm qui se plie et se déplie tout en courbes(Bookworm désigne en anglais les larves qui se nourrissent de bois sec et qui se retrouvent parfois à dévorer du papier dans les vieilles bibliothèques mal entretenues. Ces mites ou vers à livre ont donné en anglais (ou en allemand également, et certainement dans tout un tas d’autres langues), de manière fort à propos, leur nom à ce que nous appelons en français des rats de bibliothèque).

 

Bref, ce musée est le bel exemple de ce que les recherches d’un designer (l’obsession de la courbe par exemple) peut permettre de donner dans la durée et dans l’obstination constructive. La construction d’un telle structure aussi complexe avec une telle perfection (seamless, comme diraient les anglais: sans couture) est tout à fait éblouissante.

Le musée a ouvert ses portes le 2 février 2010.

1. plafond de la galerie supérieure, comprenant des variateurs de lumière naturelle
2. galerie supérieure
3  structure courbe en béton formant perimètre
4. premier étage, aile est de bureaux
5. structure en acier soutenant la galerie supérieure
6.  sous sol, aile EST
7. rez de chaussée, aile EST
8. poutres sur champ permettant à la lumière naturelle d’irriguer l’espace sous-jacent
9. poutres en béton formant la structure du plafond de la galerie inférieure
10. galerie inférieure
11. structure courbe en béton formant périmètre
12. cour intérieure
13. rubans en acier corten s’enroulant autour de la cour.

Projet: Holon Design Museum
Lieux:Holon (banlieue sud de Tel Haviv), Israël
Architecte: Ron Arad
Construction: 2006-2010
Surface: 3700 m²

Sources et crédits photographiquesdeezen, présence sur la toile du holon design musuem, marielle (photo bookworm, sous licence creative commons).

Related posts:

  1. MAXXI Museum / Zaha Hadid
  2. OMA gagne a Rotterdam
  3. Maison Fosc (le Chili Suisse)
  4. Cooper Union / Morphosis
  5. Vertical Park
  • http://twitter.com/dailyCharrette dailyCharrette

    nouveau: Musee du Design de Holon http://bit.ly/dkaHXR
    #architecture

    This comment was originally posted on Twitter

  • http://twitter.com/urbain_ urbain_

    RT @dailyCharrette: nouveau: Musee du Design de Holon http://bit.ly/dkaHXR
    #architecture

    This comment was originally posted on Twitter

  • http://ednsmrdhybmz.com/ nzrixpjdv

    KoUTrv ugudoqphltcw, [url=http://rykxerludwbw.com/]rykxerludwbw[/url], [link=http://abclhjagqytu.com/]abclhjagqytu[/link], http://kariwddoydfi.com/

© 2014 dailyCharrette. Powered by WordPress.

Daily Edition Theme by WooThemes - Premium WordPress Themes